Des SACD sur HDTracks

Le SACD, développé par Sony,  est un des tout dernier format numérique anti-copie sur le marché; un format audiophile magnifique, mais fortement handicapé par le manque de titres disponibles sur le marché, l’absence de contenu visuel et l’obligation de posséder un « hardware » spécifique pour le « transporter ». C’est d’autant plus vrai aujourd’hui alors que de plus en plus d’audiophiles transitent vers des serveurs, tant pour des questions pratiques que pour l’élimination du « transport » numérique, une pièce mécanique et optique fragile, coûteuse et très limitée. Or, un SACD, ça ne se rippe pas, pas de façon transparente et numérique (à moins de hacker une édition spécifique des vieilles consoles Play Station)…

Le format continue pourtant de survivre, sur des labels audiophiles comme MFSL et Audio Fidelity, et dans la sphère classique. Mais ceux qui ont lancé la serviette sur le format peuvent voir la lumière au bout du tunnel: les éditions SACD de plusieurs albums migrent tranquillement vers les plateformes de ventes en ligne comme HD Tracks, où on les reconnaît à leur résolution ésotérique: 88.2 kHz et 176.4 kHz, le magnifique Blow By Blow de Jeff Beck par exemple,  le classique « sono mondiale fusion  » A Meeting by the River de Ry Cooder et V. M. Bhatt ou In A Silent Way de Miles Davis.

Les plus technos d’entre vous seront probablement intéressés à savoir comment HD Tracks convertit le flot digital DSD (le format utilisé par le SACD) en format WAVE. Le toujours affable  Bruce A. Brown de Puget Sound Studios, qui prépare des tonnes de fichiers numériques pour HDTracks, a bien voulu lever le voile sur le « hardware » utilisé dans cette opération… On verra bien si les plus puristes trouveront à redire.

Ne trouvent-ils pas toujours quelque chose à redire?

En tout cas, pour employer une expression en vogue dans notre petite sphère audiophile, je peux vous le dire: le Blow By Blow de HDTracks, ça torche! Ou ça pulse!

We’re doing a direct 1:1 transfer of the digital DSD data stream and capturing it into our workstations. We have 2 workstations that we use. The first one is:

Playback Designs MPS-5 out via ST-optical into a Sonoma workstation. 

The second is;

EMM Labs CDSD out via ST-optical into an EMM Labs ADC8-IV changing the datastream from ST-optical to SDIF-3 and capturing the digital datastream into our Pyramix rig. 

Both systems are top-notch and both do a bit-perfect copy of the DSD data. 

Right now we are storing all the DSD data on 2 servers. For conversion to PCM we’re using custom algorithms and downsampling to 24/176.4 and 24/88.2 for downloads.

http://www.whatsbestforum.com/showthread.php?3341-Ripping-SACDs-the-right-way

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s