Road To Red: 21 CDs + 2 Blu-Rays + 1 DVD avec le Vu-mètre dans le rouge! L’ultime King Crimson.

ImageD’accord, « Red » est l’accomplissement ultime de l’incarnation ultime de King Crimson: le power-trio ramassé, compact, presque violent formé de Bill Bruford, John Wetton et Robert Fripp.

D’accord, « Starless » constitue l’apothéose de la période classique du rock progressif, un majestueux CODA à une période particulièrement aimée des mélomanes d’ici, au Québec.

D’accord, on aime tous les coffrets qui célèbrent les joyaux musicaux de notre jeunesse en nous les servant à toutes les sauces: remix, mix originaux, mix ambiophoniques, démos, versions alternatives, en spectacle, etc.

Alors, pourquoi pas se payer une vraie tranche bien épaisse de viande rouge?

« Red » était, de l’avis de Steven Wilson et Robert Fripp, le seul disque du King Crimson qui ne nécessitait pas un remixage (d’où une 40th Anniversary Series minimale). Mais le succès du méga-coffret Larks’ Tongues In Aspic a changé la donne, démontrant qu’aujourd’hui, on voue aux visionnaires du art-rock le même respect qu’aux compositeurs classiques et aux grands interprètes jazz d’autrefois.

Alors, le voici, ce Road To Red, aujourd’hui disponible pour pré-commandes chez Burning Shed pour un prix plutôt raisonnable (200$ US), vu la quantité invraisemblable de matériel qu’on y retrouve!

  • 16 spectacles intégraux, répartis sur 20 CDs (10 concerts enregistrés sur cassettes stéréo depuis la console de mixage du groupe, 5 enregistrements live multipistes professionnels, et un bootleg restauré, celui du concert ultime de la formation)
  • 1 CD comprenant un remix stéréo,réalisé bien sûr par Steven Wilson avec, quelque part regardant par-dessus son épaule gauche, le ténébreux Fripp;
  • le concert Asbury Park qu’on trouvait sur l’album « USA », en haute résolution (24-48) sur un DVD;
  • ainsi que 2 Blue-Rays présentant 5 concerts en 24-192 (dont le « USA »), le remixage stéréo de Red en 24/96, le mixage original stéréo de « Red » et le remix 5.1 en haute résolution (24-96)… et du matériel audio en bonus, si vous en voulez encore!!!

Êtes-vous étourdis?

À noter que le concert du 25 juin 1974 à Québec devrait probablement être inclus dans cette édition mammouth. Et si vous vous demandez si le King a célébré la St-Jean la veille à Montréal? Naaaaaaaaaaaaah. La veille, ils étaient à Toronto (concert qui devrait également être disponible dans le coffret). Bien britannique ça!Image

Je vous écris ça en écoutant le « Fallen Angel », version trio, du 40th Anniversary Series. Dear lord, qu’ils étaient en feu. Bruford! Un monstre!

Le King, machine imparable!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s